Blog

Cheikh Ahmed Tijani et la loi sacrée islamique (charia)

Cheikh Ahmed Tijani et la loi sacrée islamique (charia)
[Extraits de Zachary Wright, Sur la voie du Prophète: Cheikh Ahmed Tijani et la Tariqa Muhammadiyya (Atlanta, 2005), p. 81-85.

«Sachez que le soufisme est le respect d'Allah, de commandement et de l'évasion de son interdiction, externe et interne, par rapport à ce qui lui plaît, pas ce que vous plaît." [1]

Il est clair à partir de sources primaires contenant Cheikh Ahmad Tijani les idées et le comportement qu'il possédait un profond respect pour la valeur juridique de la Coran et la Sunna du Prophète et ses compagnons, ainsi que (bien que dans une moindre mesure) hérité de la tradition savante de l'interprétation de ces sources. Comme l'a montré plus tôt, il a été formé dans les sciences du Coran et Hadith et avant de devenir son Shaykh al-tarbiya (de l'instruction spirituelle), il a passé la plupart de son temps au cours de ses voyages d'enseignement coranique Tafsir (interprétation ) et de Hadith. Le Jawahir al-Ma'ani lui-même apporte la preuve de cette importance, avec de fréquentes références à la Coran et Hadith tout au long des travaux. Sur les 246 pages dans le Jawahir édition 2001 du Caire, cinquante-quatre sont concernés en particulier avec des explications de certains versets du Coran, une vingtaine seulement sur les Hadith commentaire, tandis que dix autres sont préoccupés par des questions de fiqh. Il semble que beaucoup de Cheikh Tijani les étudiants ont été attirés à lui pour sa connaissance de la tradition islamique des sciences, même s'ils ne sont pas toujours assez longtemps pour recevoir l'initiation à son chemin. Le célèbre Muhammadiyya Tariqa de Cheikh Muhammad al-Sanusi (1787-1859) a témoigné,

J'ai appris de lui [Tijani], et j'ai pris le Coran à partir de lui, et il m'a dit qu'il avait pris du Prophète (mai Dieu le bénisse et lui accorde la paix), endormi et éveillé. Et il a excellé dans la suite de sa, mai Dieu le bénisse et lui accorde la paix, par exemple dans toutes les actions, et il m'a honoré de me laisser prendre de lui le Coran, par ce noble Sanad, après qu'il a pris de lui [le Prophète] [2].

Dans un ouvrage traduit, "Lumières sur la Tijaniyya et les Tijan», les Sénégalais Cheikh Ibrahim Niasse († 1975) cite les déclarations de plusieurs notables universitaires du Maroc, la Tunisie et l'Egypte, plus ou moins contemporain de Cheikh Ahmed Tijani (mais qui n'étaient pas connus auparavant pour avoir pénétré dans la commande) attestant le niveau de son érudition. [3] Comme nous l'avons vu, au début de son cercle d'adeptes faqihs contient de nombreux éminents, tels que Ibrahim Riyahi (qui deviendra plus tard la tête de la Tunisie et le mufti recteur de Zaytuna), Muhammad al-Hafiz Ibn de la Mauritanie et Mishry de l'Algérie. Ultérieure Tijanis ont pas été moins énergique dans le domaine de la loi islamique, comme en témoignent les activités de ces hommes en tant que juriste marocain traditionaliste et Muhammad al-'Arabi al-Sa'ih († 1892), de la Mauritanie savant Ahmad al - Shinqiti († 1913), le Marakeshi Qadi Ahmad Sukayrij († 1949), Cheikh Ibrahim Niasse (qui en 1961 a reçu, pour son érudition islamique et les efforts visant à répandre l'Islam, le titre de «Shaykh al-Islam" de l'Azhar), le savant égyptien Mohammed al-Hafiz (d. 1978) et de l'ancien mufti de l'Albanie, Hafiz Sabri Cocki. Avec la propagation de la Tijaniyya dans des endroits comme l'Afrique de l'Ouest, l'ordre a parfois devenir plus célèbre pour son érudition islamique que tout autre chose [4].

Cheikh Ahmad Tijani lui-même fournit le modèle pour le respect de la charia de son côté de nombreux adeptes qui viennent à représenter. Quand on lui demande si de fausses déclarations seront attribués à lui après sa mort, il a répondu par l'affirmative et a exhorté ses disciples à utiliser le critère de la Charia afin de déterminer la vérité: "Si vous entendez quelque chose attribuée à moi, il pèse sur la l'échelle de la charia. Si elle est conforme, l'accepter, sinon rejeter. "[5] Al-Ali Harazem Barada écrit à propos de son Cheikh,« Nous trouvons arrière (Shadid) concernant les obligations religieuses ... et il le dit souvent, «Le meilleur des souvenirs (adhkar ) est le [fonctionnaire] au rappel d'Allah le commandement de son Seigneur et Son interdiction. "[6] Il a exigé de ses disciples que saint miracles être caché et a précisé que" Un acte de justice est meilleure que mille exploits miraculeux . "[7] Il aurait été notamment sur la performance de la prière canonique, en soulignant qu'il devrait être faite dans la congrégation et à son bon temps, en disant:" Pas de travail est meilleur que la prière (salat) dans son propre temps. "[ 8]

Selon le Jawahir, le Cheikh n'a pas négligé les sciences extérieures et sa connaissance dans ce domaine, la théologie de l'unicité de Dieu (Tawhid), l'interprétation du Coran (Tafsir), les traditions prophétiques (Hadith) et la biographie (SIRA), et d'autres sciences traditionnelles telles que la grammaire et la poésie, en fait, le partage avec les "oulémas" l'intégralité de leurs connaissances. "[9] Mais, comme l'illustre d'al-Sanusi déclaration du Cheikh Tijani sur la connaissance du Qur ' un, il semble qu'il ne fait pas de distinction entre la connaissance ésotérique et externes, en estimant que le "rendement externe sciences dans leur ensemble" à la réalité des sciences ésotériques. [10] Plus précisément, l'étude du Coran et Hadith, qui permet d'instiller la crainte d'Allah, de servir à distinguer les candidats de la frivolité du monde matériel (Dunya), ce qui lui permet de se comporter «comme si il est de voir l'au-delà entre ses mains." [11] L'intérieur état de l'adorateur devant son Seigneur, doit être l'une des plus grande sincérité et pureté »en vue d'accomplir un acte de pure adoration et à la satisfaction des lois divines» [12]. contemporain sénégalais Cheikh Tijani Hassan Cissé explique à cet égard la place de la la charia dans la vraie connaissance de Dieu (Ma'rifa):

L'importance de cette connaissance [Charia] est qu'il est utilisé pour le service et l'entretien de l'Ma'rifa (la réalité, la beauté et la magnificence) d'Allah déjà acquis. Il s'agit d'un moyen de revoir l'adoration d'Allah par le biais de primaires, comme la prière, le jeûne, l'aumône et le pèlerinage qui, du secondaire et de culte comme le mariage / divorce, commerce / économie, etc [13]

Il est clair que Cheikh Tijani tenue classique soufie avis du lien essentiel entre la charia et de la réalité ésotérique (Haqiqa). "Il incombe à la personne la vérité», dit-il, «de s'immerger dans la réalité ésotérique (Haqiqa) tout en travaillant avec l'extérieur charia, de maintien de la réglementation, et c'est le droit chemin en suivant le Messager." [14]





-------------------------------------------------- ------------------------------

[1] Cheikh Ahmed Tijani, cité dans Cheikh Ibrahim Niasse, Kashf al-Ilbas; de perles de la Divine Flood: Sélection de discours de Cheikh al-Islam Ibrahim Niasse (Atlanta, 2006), p. 48.

[2] Ahmad al-Sharif (petit-fils d'al-Sanusi), Al-Anwar al-qudsiya fi muqaddimat al-tariqa al-Sanusiya, cité dans Knut S. Vikor, soufi et érudit sur le bord du désert, Muhammad b. Ali al-Sanusi et ses Frères (London: C. Hurst & Co., 1995), pp. 59-60.

[3] Cheikh Ibrahim Niasse, «Lumières sur la Tijaniyya et les Tijan», chapitre intitulé «Elonges des Savants al'endroit de Ahmad al-Tijani.

[4] Barbara Callaway et Lucy Creevey, L'héritage de l'islam, la femme, Religion et politique en Afrique de l'Ouest (Boulder: Lynne Rienner Publishers, Inc, 1994), p. 46.

[5] Ifadat al-Ahmadiyya, p. 12. Voir aussi Cheikh Hassan Cisse, traduction et commentaire de l'Esprit de bonne moralité de l'Islam par Cheikh Cheikh Ibrahim Niasse (Michigan: l'Institut, 1998), pp. 12-13.

[6] Jawahir, p. 35.

[7] Benabdellah, La Tijania, p. 75.

[8] Jawahir, pp. 59, 36.

[9] Jawahir, p. 40.

[10] Jawahir, p. 40.

[11] Jawahir, p. 40.

[12] Jawahir, cité dans Amadou Makhtar Samb, Introduction à la Tariqah Tidjaniyya ou Voie Spirituelle de Cheikh Ahmad Tidjani (Dakar: Imprimerie Saint-Paul, 1994), p. 89.

[13] Cheikh Hassan Cisse, l'esprit de bonne moralité de Cheikh Ibrahim Niasse, p. 17.

[14] Jawahir, p. 51. Cette déclaration n'est pas sans rappeler le célèbre Imam Malik diction, liés par Cheikh Hassan Cisse, «Celui qui pratique le soufisme (tassawuf), sans la compréhension et l'observation des Fiqh (droit) corrompt sa foi, tandis que celui qui comprend et respecte Fiqh sans pratiquer le soufisme corrompt lui-même. Mais celui qui combine les deux a en effet révélé être vrai. "Voir Cheikh Hassan Cisse, l'esprit de bonne moralité par Cheikh Ibrahim Niasse, p. 23.

La Tariqa Tijaniyya: ses caractéristiques et mérites

La Tariqa Tijaniyya: ses caractéristiques et mérites
Par Imam Cheikh Hassan Ali Cissé
Allocution à l'occasion du Forum pour les adeptes de la Tijaniyya, Fes, Maroc, Juin 28, 2007. (Partie I)
Traduit par M. Abdullahi Elokene (Nigéria) et Zakariya Wright (Amérique)
Au nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux. Louange à Allah dont la Bénédiction de Majesté et de bonnes oeuvres sont réalisées, l'Un qui a dit: «O croyants! Craignez Allah et de chercher les moyens de lui "(5:35). Il a également dit: "Et suivre le chemin de celui qui a tourné vers moi" (31:15). Et Il a dit: "Et vous avec le contenu de ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, la recherche de son visage" (18:28).
Mai, la bénédiction et la paix d'Allah soient sur notre maître Muhammad, propriétaire de la bannière de la louange et louable de la station, qui a déclaré: "Le meilleur de culte est celle qui est constant, même si peu de choses." Et la paix sur sa famille et ses compagnons , les guides et les guider. Et mai Allah soit satisfait de notre Cheikh et de Mawlana Cheikh Ahmad b. Muhammad al-Tijani al-Hassani, et de mai, il sera heureux avec les manifestations de la sublimité de ce saint, et avec ses héritiers par lesquels nous demander l'accès à la Présence Divine. Certes, nous avons eu rapidement avec eux à la corde d'Allah incassable.
Votre Excellence, le Ministre des fondations et des affaires islamiques, Vos Excellences, distingués descendants cachés de la pôle et renommés Isthmus (Barzakh), Excellences, les représentants (khulafa ») et les enseignants (muqadamin): la paix soit sur vous et la miséricorde et la bénédiction d'Allah.
Tout d'abord, je tiens à exprimer ma sincère gratitude pour les efforts de la ministre à mettre en place de cette conférence dans le cadre des directives de Sa Majesté, le commandant des croyants, Mohammed VI, Roi du Maroc. Mai Allah renforcer, l'aider et mai Islam et les musulmans, être aidé par lui. Certes, l'organisation de ce genre de conférence sert à affirmer l'amour dans le coeur des frères Tijani pour le Royaume du Maroc car il existe depuis longtemps maintenant. C'est ce même noble royaume alaouite qui a une solide relation avec Cheikh Tijani et les fils de la Tariqa Tijaniyya à partir du moment où Mawlay Sultan Mohammed Ben Abd-Allah jusqu'à aujourd'hui. Ce fut Cheikh Tijani la relation avec Mawlay Sulayman: une relation spirituelle établie par le biais de la coopération mutuelle dans la piété et de droiture, une coopération visant à renforcer les fondements de la religion islamique, la diffusion de ses enseignements, et d'élever haut le mot de vérité. Cette conférence vient donc à la suite de ces efforts singulier, qui a porté ses fruits, sous le règne de Mawlana, Amir al-Mu'minin, le Roi Mohammed VI, mai et de renforcer l'aide d'Allah lui. Et le goût (de ce fruit) sera juste dans son règne si Allah veut.
Nous sommes très heureux d'assister à cette rencontre fraternelle, qui est unique en son genre. Certes, dans ces réunions, il est abondante récolte. Il vient de la (des soufis) de personnes que "Celui qui a réalisé un (spirituel) l'état, il ne sera pas perdu sur ceux qui en sa présence." Parmi les préceptes de la Tariqa Tijaniyya rassemble: "La réunion de l'Chers c'est mieux que la récitation de litanies (awrad) et le souvenir (adhkar), pour les souvenirs peuvent être faits si l'absence, mais la réunion de l'Chers ne peut pas être fait. "
Aujourd'hui, les délégations des proches de différents pays sont venus à cette sacro-sainte ville, Fès, où se trouve le tombeau de Cheikh Ahmed Tijani, caressé par zephyrs et Heavenly Divine effulgence. Comme il a été lié au Hadith: «En effet, parmi les jours de votre vie, il ya certaines brises parfumées appartenant à Allah: ne serait que vous soyez touché par eux, car si vous devez attraper un seul parfum, vous serez sans se plaindre jamais."
Il ne fait aucun doute que cette conférence est l'une de ces brises parfumées. Depuis le lever du soleil à la main de notre maître, Abou Abbas Cheikh Ahmad Tijani (mai Allah soit satisfait de lui), jusqu'à ce jour de la nôtre, la Tariqa n'a jamais cessé d'éclairage pour l'humanité le chemin d'Allah, et les orienter dans la voie de la d'orientation et de la droiture, et d'orienter les candidats à la meilleure des voies par lesquelles ils obtiennent le bonheur de ce monde et la prochaine. Tijani Les frères et sœurs sont une fraternité en Allah, et ils sont en Chers Allah. Il a été lié par le Cheikh (RA) que le Prophète (SAW) lui dit: "Dites-le à vos compagnons de ne pas nuire à l'autre, car cela nuit à moi". Le Très-Haut a dit: "Ceux qui blessent des croyants et femmes sans juste cause, porter sur eux-mêmes et de la calomnie manifeste péchés "(33:58).
Si vous trouvez la Tariqa Tijaniyya actualise la fraternité de l'Islam, de son succès réside dans le rendu en dehors des murs de l'ego-mêmes, de pénétrer dans ses profondeurs et d'éclairage de ses recoins cachés dans l'intérêt de la connaissance divine. De la même façon, cette Tariqa a annulé les frontières de nations et effacé les différences entre les serviteurs d'Allah.
Donc nous sommes ici dans cette salle de conférence réunion avec des représentants de toutes les parties de l'Afrique: à l'ouest, du centre et du nord. Et ici nous avons les Américains de tous les différents domaines: New York, Chicago, Memphis, Atlanta, Détroit ... Alors ils (ces délégations) sont une communauté, et ce qui est entre eux est (seulement) dans l'amour d'Allah, et ils se sont libérés eux-mêmes des culte en dehors d'Allah, afin que par l'unicité d'Allah, les voiles ont été levées à partir de ceux-ci et ils ont été portés à l'extinction (fana ') et justification (Baqa') en Allah. Ils ont refusé de se préoccuper de rien d'autre que Allah. Ce sont en effet vrai, énergique soufis, vêtu de la Sunna. Leurs pensées secrètes ont été faites pure et externes mêmes sont restées fermes sur le Livre et la Sunna. Ils ont échappé à la frivolités de l'ego-soi et de s'immerger dans la vérité du baptême: "le baptême d'Allah - et qui est mieux que de baptiser Allah" (2:138)?
"Soufisme", a déclaré Cheikh Tijani (mai Allah soit satisfait de lui), est la réalisation de l'ordre divin et d'éviter les interdictions, externe et interne, en ce qui concerne ce qui lui plaît, pas ce que vous plaît. "Et ce ne peut être réalisé sauf par pur respect de la charia. Le peuple de la Tariqa sont les gens du souvenir (dhikr), la population de la prière (salat), ceux qui cherchent le pardon d'Allah, tout au long de la nuit et aux deux extrémités de la journée. Qui leur incombent est la prière à l'offre la plus grande des moyens d'accès (wasila), le Prophète, et de l'obéissance à la commande d'Allah. Avec ce qu'ils sont éclairés. Le Très-Haut a dit: «C'est Lui qui prie sur vous, avec les anges, afin de vous sortir de l'obscurité vers la lumière." (33:43).
Ainsi, notre Tariqa est un Muhammadan Path (Tariqa Muhammadiyya); ses compagnons sont ceux qui détiennent fermement à la Sunna, d'extinction d'eux-mêmes dans l'amour pour le Messager d'Allah, Allah mai bénisse et lui accorde le paix. Ils sont attachés à l'émulation de lui, à la fois dans ses paroles et ses actes, et ils ont eux-mêmes moulés avec ses caractéristiques; sûrement pour les bases de ces caractéristiques sont le Coran et la Sunna. Dans le cadre de ces deux choses se trouve le domicile de la Tariqa, et à l'extérieur du Coran et la Sunna, il n'y a rien demandé de la Tijaniyya. Il ya bien longtemps, l'Imam Junayd (mai Allah soit satisfait de lui) a dit: «Bien sûr, tous les chemins (turuq) sont étouffés par la création, sauf ceux qui suivent les traces du Messager d'Allah, paix et bénédictions d'Allah sur lui, ces personnes sa Sunnah et de sa Tariqa.
Notre Mawlana Cheikh Tijani, mai Allah soit satisfait de lui, a déclaré de son innocence tout en contradiction avec la charia pure et démontré l'orthodoxie de sa Tariqa avec l'affirmation: «Si vous entendez quelque chose de moi, il pèse sur l'échelle de la charia. Ce qui est en conformité, le prendre; ce qui est à l'écart, à laisser. "Alors, toutes ses actions ont été purement et conduite dans le Livre et la Sunna. Son disciple Sidi Mohammed Ben Mishry (mai Allah soit satisfait de lui) a dit:
«Malgré ce que vous avez entendu parler des miracles de ce Shaykh de rang élevé, il a été d'une extrême humilité, et celui qui ne le connaissaient pas ne pouvait pas le distinguer de ses compagnons. Parmi ses caractéristiques est qu'il a été un ascète, un désir (par Allah), qui a obtenu, celui qui a abandonné toute injustice. Il a négligé le (impurs) dispose de la population, mais a travaillé ardemment sur sa propre auto. Et il a été sévère dans la suite de la Sunna, ni quiconque pourrait-il profiter de la détente de son respect, sauf pour ceux qui ne le serait pas obéir à son commandement. Il (RA) a été toujours nous invitant à prier dans le rang. Si nous nous sommes rendus, il dirait, «Celui qui ne fait pas de prier avec vous dans le rang, ne pas garder votre compagnon." Et il dit: «Par la surveillance de la ligne droite, dans la prière, Allah vous permettra d'éviter plus de souffrances."
Parmi les choses dont il a persévéré l'amour pour le Prophète de la maison (ahl al-Bayt), et en encourageant les autres à la révérence et exalter, par elle-même est la preuve de suivre le Prophète (SAW) et de faire respecter les commandements de le Coran. Le Très-Haut a dit: "Dis (O Prophète):« Je ne pose pas de vous récompenser, à l'exception de l'amour pour les proches (al-qurba). "(42:23). Le Cheikh a également servi à enjoindre l'obéissance à l'enseignant (muqadamin) avec ce dont ils ont besoin, conformément à la vérité. Il a dit, "Vous devez respecter les enseignants, pour autant qu'ils vous commande avec le religieux ou les obligations de travail pour concilier les différences entre vous." Et il a mis en garde contre le danger d'être dans cet amour de l'biens de leurs frères, et à seulement voir par exemple la possession de l'attribution d'Allah, car c'est Lui qui donne, retient, abaisse et élève. Il a été juste avec cette méthode que le Cheikh formé ses disciples, et il est juste de cette manière qui a été l'héritage de ses successeurs (khulifa '), génération après génération, ils ont été soucieux de se prémunir de cette fondation. En mettant l'accent sur l'orthodoxie de la Tariqa Tijaniyya, Cheikh Ibrahim Niasse, a déclaré:
Vous devez tenir fermement à la corde d'Allah,
Pour une méthode qui s'écarte de la mémoire du Coran est un chemin de la misère.
Si vous devez demander, est-ce litanies (wird) la méthode de Mahomet?
Je dirai oui, mon wird est pour atteindre la pureté.
Le wird est rien, mais le souvenir qui appartiennent à Allah, et Lui seul,
(Et) d'offrir la prière de l'élu, le meilleur sans comparaison.
Dans celle-ci, il n'est pas fait mention du Cheikh ou de tout autre
Mon wird est la source de médicaments pour la maladie de l'agent.
Tread légèrement afin de ne pas refuser de l'ignorance
Pour l'injustice et la haine sont les sources de l'éloignement.
Le Cheikh de l'islam de Tunis, Ibrahim Riyahi, a fait une déclaration similaire en tant que ci-dessus:
Quant à vos réflexions sur l'organisation de la wird;
(Lié), la part de la prophétie, peut-elle être sans fondement?
Que penseriez-vous d'une méthode
Qui assure à ses praticiens de la sécurité incendie et de ses troubles?
La Tariqa est pas une innovation du soufisme orthodoxe, qui a été décrit dans le Kashif al-Ilbas (de Cheikh Ibrahim Niasse), comme suit: "(soufisme), est l'expression d'une connaissance de torchage de suite du coeur des saints jusqu'à ce que leurs cœurs ont obtenu l'illumination en agissant sur le Coran et la Sunna. Et tous ceux qui agissent de cette façon, pour lui, sera allumée sciences, les secrets et les réalités de la langue impossible à décrire. Cela est analogue à ce qui a été déclenché dans les érudits de la Charia en ce qui concerne leurs décisions jusqu'à ce qu'ils viennent de connaître ce qu'ils savent en ce qui concerne les décisions de la charia. Et le soufisme est certainement la crème de la servante de travail conformément à la jurisprudence de la charia, pour autant que son travail soit exempt de défaut et de l'auto-satisfaction, tout comme la science de la signification et des explications est la crème de la science de la grammaire. Alors, qui se classent comme le soufisme est une science exacte, et qui serait le classer comme étant la source des décisions de la charia est également correct. "
La Tariqa est construite sur la sincérité de l'attention sincère à Allah, par l'expulsion de tout autre chose dans son traitement de la vérité. Ce n'est pas possible pour celui qui secrètement délices dans son ego-même, plongeant dans méchants désirs et passions. Les soufis sont les vrais serviteurs, ils sont les ascètes de tous les temps. Il est lié de Hassan al-Basri: «J'ai vu un soufi circumambulating la Ka'aba, et je lui ai donné quelque chose, mais il a dit,« J'ai rien à moi, mais quatre pièces, mais tout ce que Allah a fait avec moi, est suffisant . "C'est tout simplement pointer le fait que la génération succédant aux compagnons du Prophète a été l'un des ascètes soufis, car ils étaient les chercheurs dans les sciences de la maladies et les intrigues de l'ego-même. Hassan al-Basri rapports Sufyan al-Thawri en disant: «N'eût été de Hisham Abu al-Soufi, je n'aurais pas pris conscience de la subtile hypocrisies de l'ego de la subjectivité (Riya ')."
Le shaykhs, comme cela a été lié de Cheikh Tijani, mai Allah soit satisfait de lui, sont les cordes qui Allah a étendu à la création, celui qui détient rapide qui leur sera sauvé. Cheikh Ibrahim Niasse, mai Allah soit satisfait de lui, dit: «Sachez que le but de la shaykhs est qu'ils sont des liens vers le Prophète (SAW), qui est le plus grand moyen d'accès à Allah. Sidi Abdallah bin al-Hajj al-Alawi, mai Allah soit satisfait de lui, m'a dit un jour: «Que l'on souhaite de la Tijani litanies est de sentir l'odeur de la réalité Muhammadan (Haqiqa Muhammadiyya), qui lui la bénédiction et la paix. ' "
Il convient de mentionner que la population de la Tariqa, elles, des hommes et des femmes, sont celles qui sont souvent de se souvenir d'Allah. Ils sont assis pour la mémoire en tous lieux et dans tous les États. Souvenir (dhikr) est le moyen de sacré imitant le Messager d'Allah (SAW): "Certes, dans le Messager d'Allah, il est pour vous un bel exemple, pour ceux qui espèrent pour Allah et au Jour dernier, et qui se souviennent d'Allah souvent" (33:21). Le peuple de la Tariqa sont l'exemple vivant de cela: ils se réunissent à partir de diverses ethnies, de la collecte pour l'amour d'Allah et Son messager, d'extinction d'eux-mêmes dans la poursuite et la victoire de la vérité, avec l'ascèse et l'humilité dans l'émulation des plus grands moyens d'accès, de Mawlana Cheikh Tijani, mai Allah soit satisfait de lui. Cheikh Ibrahim Niasse a écrit dans le Risalat al-tawba: «En dépit d'être absorbé et éteint en Allah, le peuple de Tariqa n'ont pas abandonné les affaires de la création, ni leur rôle de vicegerents sur la terre. Au contraire elles sont en concurrence dans tous les domaines de la vie et ils se retrouvent dans diverses professions et spécialités, désireux d'obtenir ce qui est licite et de s'exposer à la zephyrs du Seigneur, il est exalté. Mai Allah les bénir, les protéger contre les régimes de leurs ennemis et de les protéger de ce qu'il a protégé ses sages du Souvenir, et ce n'est pas difficile pour Allah. "Alors ce sont les chercheurs et les shaykhs et les dirigeants de personnes, et ils sont également des hommes d'affaires, cadres, ingénieurs, médecins, journalistes et professeurs ...
S'il est entendu que l'objectif de la Tijani litanies est de sentir l'odeur de la Haqiqa Muhammadiyya, un tel parfum conduit à agir selon le Coran et la Sunna, qui fournissent la capacité de sécurité et de la fondation de foi. Le Prophète a dit: «Je pars avec vous deux choses, qui si vous garder, vous ne serez jamais malencontreuse: le Livre d'Allah et ma Sunna." Sur cette base de cette Tariqa s'est propagé à tous les horizons, car il est une Tariqa de la vérité et la vérité l'emporte et est pas prévalu sur. Cheikh Tijani, mai Allah soit satisfait de lui, dit: "Ce sceau (taaba») de la nôtre gain ascendant sur tous les autres types d'(soufi) marque (taaba »), et aucun ne gain ascendant sur nous." Ce Tariqa donc a la capacité de se propager sans limite, car elle est fondée sur la magnanimité et de tolérance, elle n'est pas contraire à la parfaite disposition naturelle (al-Salim al-fitra).
Cheikh Tijani a été salué par de nombreux chercheurs de l'exalté de son temps. Parmi eux, à titre d'exemple, a été HAMDUN Sidi bin al-Hajj, dont le fils a écrit dans son livre, al-Ashraf, que son père avait fait l'éloge du Cheikh à la fois la connaissance des sciences islamiques et de la gnose divine. HAMDUN Cheikh, qui a consommé des universitaires, fait l'éloge du Cheikh dans l'un de ses poèmes comme suit:
Je vous félicite pour la resplendissante, la lumière qui donne la lune,
Abou al-Abbas, je veux dire, Ahmad at-Tijani.
Le soleil de la souveraineté et de l'axe du cercle de l'orientation,
La lune et les étoiles du bonheur spirituel de l'excellence.
La mer de générosité, de notre elucidator de céleste sagesse,
À l'instar de rares pierres précieuses dans un collier ou une couronne (tījān).
Le meilleur des imams, qui a augmenté dans l'ascension,
Dans la justice sans la léthargie.
En outre, de nombreux chercheurs en apprentissage à lui, mais les mentionner toutes ici serait trop long. Inutile de dire que chacun est comme la pleine lune. Dans chaque coin, ils sont les leaders des hommes, dans tous les temps et de lieu. Cheikh Ibrahim Niasse a indiqué dans un de ses poèmes:
Pour lui appartiennent comme les compagnons de lunes,
Possesseurs d'éclairage et de secrets.
D'investiture et de la gnose,
Et chacun d'eux un printemps parmi les ressorts.
La Tariqa Tijaniyya: ses caractéristiques et de fond, la partie II
Par Imam Cheikh Hassan Ali Cissé
Président de la République islamique Organisation africaine de la population et le développement
Allocution à l'occasion du Forum international des adeptes de l'Ordre Tijaniyya, Hôtel Jnan, Fes, Maroc, 12 Jamadi al-Thaniyya 1428, 28 Juin 2007.
Traduit de l'arabe par l'imam Fakhruddin Owaisi (Afrique du Sud), M. Abdullahi Elokene (Nigéria) et Zakariya Wright (Amérique).
Concernant le sceau de la sainteté et de ses Successeurs exemplaires [1]
Parmi les chercheurs accomplis, la (des soufis) ont largement confirmé (la réalité) de voir le Prophète, Allah la paix et bénédiction sur lui, dans un état de veille. Par la grâce d'Allah, Cheikh (Ahmad) al-Tijani, mai Allah soit satisfait de lui, atteint ce grade, et c'est le Prophète (SAW) qui le lui a donné sa Tariqa (en veille vision). Le Cheikh a continué à gravir les sommets de la sainteté, jusqu'à ce qu'il atteint le rang de Khatmiyya (Sceau de la sainteté) et Katmiyya (La station caché).
Quelques-uns des saints (Awliya »), telles que al-Hakim al-Tirmidhi, Ibn-al-Arabi et Abd al-Wahhab al-Sha'rani, ont parlé de la position de Khatmiyya. En fait, Sidi Cheikh al-Mukhtar al-Kunti [2] mentionné (dans son Kitab al-Tara'iq) que le Sceau de la sainteté apparaît au 12ème siècle (Hijri), et en effet c'est le siècle dans lequel Cheikh Tijani vécu. Dans une citation reproduite dans la Tanbih al-Azkiya fi Kawn al-Shaykh al-Tijani al-Khatam Awliya de Cheikh al-Islam Ibrahim Niass, Cheikh Kunti, a déclaré:
Parmi les caractéristiques du siècle dans lequel le Sceau de la sainteté apparaît, c'est qu'il sera semblable à celui de siècle du Prophète (SAW) dans un certain nombre de façons. Par exemple, le Sceau des Saints apparaîtra en elle comme le Sceau des Prophètes paru dans son siècle. Aussi, les adeptes de ce Saint, Reviver Seal et fera appel vers la bonté, enjoindre à la vertu, interdisent le blâmable, ne croient en Allah et s'efforcent à la malencontreuse personnes. Ils auront aussi la lutte contre le Grand Jihad inférieur auto, passions et Satan. En effet, lorsque la demande Compagnons du Prophète (SAW), "Quel est le plus grand Jihad?" Il a répondu: «Pour lutter contre la baisse de soi». Troisièmement, il est une indication que ce siècle (c'est-à-dire du 12e siècle) est plus vertueux que lui, avant tous les siècles, à l'exception des trois premiers siècles, comme leurs virtuousness a été confirmé par les paroles du Prophète (SAW): "Le meilleures époques de mon siècle, puis celle qui suit ... «Mais le Prophète a également souligné ce (12ème) siècle, quand il a dit:" Le meilleur de cette communauté est la première de celle-ci et le dernier de celui-ci. (Mais) Il y aura une tortuosité entre eux, ni ce que je leur et ils ne sont pas de moi. "
Si nous réfléchissons sur les paroles de cette noble pôle (Mukhtar al-Kunti), nous les trouvons très clairement l'application aux adeptes de la Seal (Sidi Ahmad) al-Tijani. En effet, la plus parfaite des guides d'Allah est diplômé de l'école (de la formation spirituelle). Ils étaient des hommes qui a guidé vers Allah avec leurs Etats et de déclarations, et formé des générations (des hommes) qui sont devenus les feux de l'orientation, et les sources et les critères pour la compréhension de la réalité divine (haqa'iq). D'innombrables personnes ont bénéficié de leur part, comme ils l'appelaient à Allah avec Sa permission, et ils ont formé et élevé de personnes (dans les rangs spirituelle) à (ci-après) le caractère de l'Elu Prophète (SAW). En effet, après lui (le Prophète) est suffisante (par exemple la formation), en adhérant à son orientation accorde une complète satisfaction, et d'arriver dans sa présence est la plus grande des objectifs.
Sans chercher à être exhaustif, je parle ici à titre d'exemple de tels hommes que la grande striver (dans le chemin d'Allah), le pôle de renommée, Cheikh Umar ibn Sa'id al-Futi [3], qui a pris (la Tariqa) de Abd al-Karim al-Naqil, qui a pris de Sidi Mawlud Fal, qui a pris de Cheikh Muhammad al-Hafiz, qui a pris de l'Seal, Cheikh (Ahmad) Tijani, mai qu'Allah soit satisfait avec eux. Il (Cheikh Umar) a également pris (la Tariqa) de Muhammad al-Sharif al-Ghali [4], et l'a accompagné jusqu'à Cheikh Ghali a témoigné à sa réalisation de la position de Khilafa (succession), de Cheikh Tijani, mai Allah soit satisfait de lui. Par le biais de Cheikh Umar, mai Allah soit satisfait de lui, la Tariqa largement répandu, en particulier en Afrique, où son école (madrasa) produit plusieurs spirituelle qui brillaient dans les écoles (de la réalisation spirituelle) hauteurs, et les pistes éclairées (pour les demandeurs de la la présence divine).
Il convient également de mentionner à cet égard a été l'école de l'un connaissant d'Allah, le Dieu soutenu pôle, al-Hajj Abd-Allahi Niass de Kaolack, qui était connu, comme il a été décrit par le grand (Maroc) érudit Sidi Ahmed Sukayrij al-Ayyashi, d'exercer son autorité sur les humains et les djinns (esprits). Et il y avait aussi l'école de l'ardeur au travail savant et pieux saint, Shaykh al-Hajj Malik Sy, mai Allah soit satisfait de tous.
Ces deux Mujaddids (Revivers de la Foi), créé les piliers de la religion, et leur enseignement restent en tant que sources de lumière qui revivre corps et des âmes à travers la mémoire (d'Allah) et l'adhésion au Coran et la Sunna (la manière prophétique ). Ils ont exercé d'énormes efforts, en jouant un rôle majeur dans la propagation de la Tariqa et (dans l'application de) la pratique de son éthique. En outre, ils ont formé leur distinguer les enfants et les adeptes de suivre ce chemin. Et sûrement, Cheikh Tijani a toujours été avec eux en toutes circonstances.
Quand ils (al-Hajj Abd-Allah et al-Hajj Malik) est décédé en 1922 - ce qui correspond à «année du Soleil", ou AH 1340 [5] - le savant sénégalais Cheikh Mbacke Boussou memorialized leur mort à la suite de couplet:
Un dimanche et un dimanche a disparu dans les «années de la Sun '
Et l'humanité a pleuré pour l'écrasante Darkness.
Le Qadi (chef de la Justice) de Nouakchott (Mauritanie), al-Mukhtar al-Walad Mahbubi même marqué leur passage avec le couplet suivant:
Et il (l'année 1340), les deux interprètes de La Mecque est décédé
Malik et Niass, et ils ont laissé derrière une grande réputation.
Les nobles des enfants et des étudiants d'al-Hajj Abd-Allahi Niass a continué à porter le flambeau de l'éveil de création, d'orientation et de formation dans les autres disciplines de ce béni Tariqa. Le savant érudit (Ahmad) Sukayrij, mai Allah soit satisfait de lui, témoigne de cela dans le beau vers de ses travelogue nommé Taj al-Ru'us fi al-Tafassuh bi-Nawahi Sus. Il a déclaré:
Et une déclaration a été faite par notre ami affectueux
(Muhammad Khalifa) Niass, [6] et d'autres de la peau juste ceux (universitaires arabes)
Un savant fait honorable, de Kaolack
Eh bien versé dans la connaissance, dans le pays des Noirs (al-Soudan)
Un digne khalifa, en fait, de notre Tariqa Cheikh (Tijani)
Au nom de nous et les autres qui nous distingue
Il a excellé sur les autres dans la connaissance de la charia
Et la Haqiqa (Réalité Divine), vraiment, sans aucun doute
Je salue et remercie
Et merci à tous ses frères, détenteurs de la connaissance divine.
Parmi d'eux est Abu-Ishaq, Ibrahim, qui,
J'ai donné résidence dans mon coeur aussi longtemps que je vivrai [7]
Ils sont admirables! Noble maîtres qui ont guidé
À la vérité, en privé et en public
Ils savaient que le chemin et est resté ferme sur le chemin
Cherchant à atteindre par elle (d'Allah) le plaisir et le pardon
Ils ont appelé à la (divine) des secrets qui ont appris
Les moyens de l'arrivée (dans la Présence Divine), de manière à obtenir toutes les sécurité
Et leur père Abd-Allahi - la miséricorde soient sur lui - a été pour moi,
Le plus pieux de mes frères [8]
Il avait l'habitude de se référer à moi en privé que "son père"
Et à travers lui, je l'ai (étendu), deux mains (de profit) au Sénégal [9]
D'une main je lui ai donné la promesse (de la Tariqa) et Ijazah
Un Ijazah Mutlaqah (complète, sans restriction de licence), avec la certitude
Avec les autres I (spirituellement) serrer la main de mon bien-aimé,
En son absence, par le biais d'une introduction divine [10]
En effet, je le remercie (al-Haj Abd-Allahi), et je remercie le Seigneur,
Pour l'augmentation de l'excellence spirituelle (Ihsan), dans son pays
(Et) Al-Hadj Malik Sy, fils d'Osman, avec qui je suis heureux
Alors, il part avec lui (al-Hajj Abd-Allahi) fait l'éloge de ces
La poursuite de la formation spirituelle en cette Tariqa et l'apparition de la Fayda par Cheikh Ibrahim Niass
Grâce à la grâce d'Allah, la Tariqa reste une terre de sécurité pour les demandeurs d'asile. Génie spirituel et complet Muhammadan héritage continuera de se manifester auprès de ses adhérents. Ses bienfaits vont persister jusqu'à l'arrivée du Jour du Jugement, car il s'agit d'un Tariqa qui est basé sur la Divine sélection. Il est le plus court et le meilleur de voies pour accéder à Allah, et la plus proche de la voie des pieux prédécesseurs (al-salaf al-salih).
Formation spirituelle (tarbiya) dans cette Tariqa est basée sur deux pôles, comme indiqué dans le Kashif al-Ilbas (par Cheikh al-Islam Ibrahim Niass):
Premièrement: Pour établir des cinq prières obligatoires à l'ensemble de leurs conditions.
Deuxièmement: Pour offrir salutations sur le Prophète (SAW), au cours de la nuit et jour, avec l'intention de procéder à la commande (dans le Coran à envoyer des salutations sur lui), et ce, dans la vénération, de l'honneur et d'amour pour le Messager d'Allah (SAW).
Cheikh Ibrahim Niasse, le propriétaire du Flood (Fayda), mai Allah soit satisfait de lui, a encore expliqué tarbiya au Jawahir al-Rasa'il:
Éducation spirituelle (tarbiya) dans notre Tariqa est par le zèle de Cheikh Tijani, qui a dit: «Qui me connaissez, faut me connaître par moi seul." [11] Il n'ya pas d'instruction incombe à l'enseignant autorisé (Muqaddam) à l'exception de la instruction (talqin, c'est-à-dire, de la litanies) et de les informer de ce qui a été dûment ordonnés concernant les conditions (sharut) et bonne manières (Adab). Comme pour le disciple, il n'y a rien pour lui de faire exception à la garde du religieux obligations. Les exigences de la litanie (wird) sont nécessaires et très importante, avec la conviction que les conditions requises wird est le plus grand des secrets de la Tijaniyya, il devrait fonctionner (nafar) à celle-ci (en refuge). Par la suite, le disciple mai pratique ce qu'il peut de la supererogatory litanies dans la mesure où il a été autorisé. Il devrait en rien leur volonté, sauf le visage d'Allah, le Bountiful, ni ce monde ni de l'autre, et aucun parmi les rangs, car il doit assister à la faveur (comme elle l'est). Il devrait avoir le meilleur de la pensée (d'Allah), et il doit confier ses affaires complètement à Lui. S'il persiste dans la présente, sans autre but, il devrait remercier Allah toujours [12].
Il est seulement due à la grâce d'Allah, à la population de la Tariqa, et le flux continu d'assistance divine dans la Tijaniyya, que le Tijani Flood (Fayda) est devenue manifeste. Et cela se vérifie simplement les paroles de Cheikh Tijani lui-même:
Une inondation (fayda) va descendre sur mes disciples, afin que les gens entrer dans la Tariqa en masse. Cette fayda apparaît quand les gens seront dans un état d'extrême souffrance et de difficulté.
En fait, la mention de la Fayda a été largement diffusée parmi les disciples de Cheikh Tijani, et ils ont utilisé d'attendre et de regarder pour son émergence. Il est dit dans al-Kashif Ilbas (par Cheikh Ibrahim Niass) que:
La sagesse de l'émergence de la Faydah dans cette tranche d'âge de la corruption est la faiblesse de la foi dans le cœur des gens, ainsi que l'abondance des sectes qui sont malavisées misguiding autres. Toutefois, cette oumma a été doté de miséricorde (d'Allah), par conséquent, la (divine) sciences et de la réalité (d'Allah), ont été déversés sur eux (par l'intermédiaire du Faydah), afin qu'ils mai retourner à l'état naturel de l'Iman " .
Si nous réfléchissons sur les mots du propriétaire de la Fayda, il sera clair pour nous que les signes de l'émergence de cette Fayda ne figure pas dans tous, mais Cheikh Ibrahim Niass, mai Allah soit satisfait de lui. En effet, à travers lui, les gens de la Tariqa entrée en masse et des multitudes, de toutes les races, les Arabes et les non-Arabes, qui ont tous arrivés à la gnose de Dieu, par l'intermédiaire de (direct) et les témoins beholding (la présence d'Allah), et non pas par le moyen de (déduction) des éléments de preuve (Dalil) ou (matériel) de la preuve (Burhan).
L'auteur de al-al-Durra Kharida, Cheikh Muhammad bin Abd al-Wahid al-Nazifi [13] a déclaré:
La Tariqa Tijaniyya persistera, en restant à travers les âges
Et dans le temps plus tard, il porter des fayda
Ensuite, l'humanité va entrer dans la masse, (éveillé) dans la nostalgie
Pour ce qui sont témoins de la Divine connexion floraison (avant eux).
Par Allah, la plupart des grands savants de Cheikh Tijani Ibrahim a témoigné à l'époque de son être le propriétaire de la Fayda. En effet, Allah l'honneur de lui avec ce que nous avons jamais entendu parler avant de notre Shaykhs; (par exemple) de 8000 personnes est entré en Islam à ses mains dans un rassemblement au Ghana. La grâce est à Allah pour cette grande bénédiction, car le Prophète a dit: "Allah pour guider à travers vous, un homme est mieux pour vous que de posséder des chameaux rouges (les plus chères des chameaux, c'est-à-dire toute la richesse du monde). "Cheikh Ibrahim a relaté les circonstances de cet événement dans son« Carnet de route du Ghana, "de dire,
J'ai des milliers, de trop nombreux à compter,
Avec les mots de la Divine Oneness (Tawhid), la perte de leurs numéros de compte
Et les mécréants et les fidèles nature (majus) [14] répète les mots
Ainsi que leurs dirigeants, de sorte que le contenu est devenu l'âme.
Il a également déclaré dans l'une de ses lettres de réflexion sur la bonté d'Allah dans ce cas:
Et moi, et toutes les louanges à Allah, le savoir des dizaines de millions de musulmans qui ont pris cette Tariqa à travers moi, et encore plus qui sont infidèles, adorateurs d'idoles et les chrétiens avant de venir en contact avec nous, et même plus qui a obtenu l'ouverture (of the Knowledge of Allah).

par le biais de témoins et Contemplation (la présence d'Allah) sans aucune preuve ou de raisonnement. Et c'est comme si je vis Cheikh (Ahmad) Tijani réciter: «Ils ont choisi pour vous une question si vous avez seulement entendu (son importance), donc méfiez-vous de votre ego, de peur de vous adonner à la négligence."
Cheikh Ibrahim également liée au sujet de cet incident:
J'ai dit, 'Il n'y en a aucun, mais digne d'adoration d'Allah;
Muhammad (S.A.W.) a été envoyé par Allah »
Puis, à partir de me débordé son secret, il n'est donc pas un
Qui me suit et ne sait pas Allah, le Self-subsiste.
La manifestation de la Fayda introduit dans les âmes (des hommes) des fruits de la piété (Taqwa), l'abstinence (zuhd), la sincérité (Ikhlas), la sérénité (itmi'nan), et l'immersion (istighraq) dans l'amour d'Allah, de Son Prophète, et du Cheikh (Tijani) et de son secret. Le peuple de Fayda ne font rien, si ce n'est par Allah, et ils sont ceux de maintien de la zawiyas à travers le rappel d'Allah tout au long de la nuit et le jour (et cela) à travers le souvenir de salutation et de leur brillant exemple (le Prophète Muhammad ), à la suite de sa Sunna, son éthique, ses traditions et ses mœurs.
Le propriétaire de la Fayda (Cheikh Ibrahim Niass) ne s'est pas égaré un doigt de la même ampleur de l'enseignement de Cheikh Tijani. Il a toujours dit clairement que sa propre popularité à travers la poursuite de soutien spirituel de Cheikh Tijani, mai Allah soit satisfait de lui. Lors de mentionner le nom des tribus qui ont pris (la Tariqa) de lui, il a dit:
Le premier d'entre eux ont été les Hausa et les gens de Zarma [15]
Ainsi que le dagomba [16], qui ont tous été submergés de bénédiction.
Et il termine en disant:
Bassa, [17] Ra'adar [18], ce sont les tribus
Qui le Sceau (Ahmad) Tijani a donné à boire, celui qui a dit:
«Le lourd canon hits sa marque de loin"
Ces explique son caché et spirituelle unique station
Cheikh Ibrahim de la conduite et les paroles ont apporté la preuve que la Tariqa est parmi les écoles pour l'âme de raffinement. Il a, mai Allah soit satisfait de lui, dit:
Que les humains et les djinns être témoin que nous tenir à la corde de la Muhammadan la Sunna, que nous tenir à la voie du Prophète, le capitaine de la première et ceux de la dernière. Nous marchons à la lumière de ses enseignements, et de vie en suivant ses conseils, qui est le sauveur de calamités. La Tariqa est l'une des écoles de la purification, la formation spirituelle et de raffinement de caractère, si la louange à Allah, qui m'a guidé à tenir à elle, d'adopter sa discipline, à en tirer les lumières, de bénéficier de ses bienfaits, et à travailler avec ses pionniers et les hommes de distinction. Dans le cadre de cette Tariqa je vis, et dans ce je vais mourir, et je serai ressuscité avec mon maître, Abou al-Abbas Ahmad bin Muhammad al-Tijani al-Hasani, mai Allah soit satisfait de lui. Il lui mai son plaisir, et de mai, il sera heureux avec nous à travers lui. Amen. Et cette Tariqa Tijaniyya est la Tariqa des universitaires et bien plus: une école qui produit les gardiens de la religion et le sacré loi (charia), à commencer par Cheikh Tijani lui-même, qui a déclaré dans sa célèbre déclaration: «Si vous entendez tout attribué à moi, il pèse sur l'échelle de la charia. Ce qui est en conformité avec celle-ci, prenez-le, il est contraire à ce que, laissez-le. "
Voilà donc les enseignements de la propriétaire de la Fayda. Il a, en effet, répandre l'Islam et de la Tariqa dans le monde entier dans une manière sans précédent. La Tariqa a continué à se propager dans le monde entier, grâce et de louange appartient à Allah, par le biais de ses enfants, les descendants et les disciples, jusqu'à ce qu'il ait atteint l'Amérique, la Trinité, de l'Indonésie, le Pakistan, la Malaisie, à Moscou et ailleurs.
Aujourd'hui, le nombre de Tijanis au Nigeria à lui seul dépasse quarante millions de dollars et la chaîne initiatique (Silsila) pour la plupart d'entre eux passe par Cheikh Ibrahim, soit directement, soit indirectement. L'historien Amir Chakib Arsalan écrit sur le dix-neuvième siècle, «Si les armées Tijani pas été vaincu par la fin du 19ème siècle, l'ensemble de l'Afrique font partie d'un Tijani empire." [19] Mais, malgré cette défaite, et en dépit de ses opposants et ennemis, la Tariqa a continué à se propager, de trouver sa place dans tous les coins du monde. En effet, par l'intermédiaire de son Ahmadan, Muhammadan enseignements, la Tariqa a pénétré le cœur des gens de toutes races et de nations. Il ya bien longtemps, le propri&ea

CULTURE ISLAMIQUE

EN CONSTRUCTION

ACTUALITES

DERNIER ARTICLE DE LA ZAWIYA

                                                Véritable certitude

On a interrogé Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) sur la signification de Sa Parole-Glorifié et Exalté- : «Par l’étoile et son déclin [1] Votre compagnon ne s’est pas égaré et n’a pas été induis en erreur [2] Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion [3] Ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée [4] » (Sourate 53 L’étoile, verset 01 à 04) Il a donc répondu (qu’Allah sanctifie son précieux secret) :


« Sache qu’Allah, Glorifié et Exalté, a immunisé Son Messager contre toutes les formes de passions et leurs causes. La passion condamnable est ce que l’ego commet en vue d’atteindre ses désirs et ses ambitions et rien d’autre. Allah a innocenté Son Messager (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) de cela. Plus encore, sa personne est enfin parvenue à la station de la proximité et elle a maîtrisé la limpidité de la Contemplation de la Présence Divine. Celle-ci ne disparaît pas de son regard, ne serait-ce l’instant d’un clin d’œil, et aucune occupation ne peut le distraire d’elle avec la même intensité. L’aboutissement auprès des stations de la proximité incarne l’arrivée du serviteur au degré de la véritable certitude (Haqq el Yaqin).


En effet, le serviteur ne peut aboutir à cause de toutes les préoccupations et l’imperfection qui l’accable. Son aboutissement n’est donc possible qu’en s’immergeant dans l’océan de la véritable certitude. Or ; même si le degré de l’œil de la certitude (‘Ayn el Yaqin) permet au Nefs de se purifier de tous les résidus de l’opposition aux commandements Seigneuriaux, étant donné qu’il est le siège exclusif de la Seigneurie, cependant, son détenteur a une contemplation imparfaite ; puisqu’il n’a pas parachevé sa science réservée aux degrés particuliers du Vrai et de la création. C’est pour cela qu’il est imparfait.


Quant au détenteur du degré de la véritable certitude, il a complété sa pureté contre toutes les opacités de la nature humaine, car elle en a été débarrassée au degré de l’œil de la certitude. Puis, en parvenant au degré de la véritable certitude, Allah lui fit contempler les degrés du Vrai et de la création. Ainsi, le serviteur accorde à chaque chose le droit qui lui incombe et il honore les devoirs et les bienséances. Par conséquent, il ne s’incline jamais aux passions et il ne subit point leurs nuisances.


Ensuite, il faut savoir que les grades de la certitude incarnent l’état où le serviteur se consume dans sa totalité ne restant en lui que le Vrai, par le Vrai, dans le Vrai, provenant du Vrai. Il n’y a plus ni science, ni description, ni lieu, ni questionnement. Puis, après cela, il y a le degré de la lucidité (Sahou) et de la Permanence (Baqa). En effet, c’est la station du Vrai, le degré de la véritable certitude.


L’image de ces différents degrés peut être similaire à celle d’un feu. En effet la science considère, à distance, qu’il est brûlant, qu’il permet la cuisson et réchauffe. Ceci est l’exemple de la science de la certitude. Cette science signifie le début de l’émergence des réalités par delà un mince voile.


Quant à l’œil de la certitude c’est comme celui qui est parvenu à ce feu et qui s’est brulé avec, goûtant ainsi à sa chaleur. Ceci est l’exemple attribué à l’œil de la certitude. En effet, c’est le dévoilement des réalités sans aucun voile et sans aucune caractéristique. Ainsi se définit l’œil de la certitude.


Quant à l’image de la véritable servitude c’est celle de celui qu’on jette intégralement dans le feu, alors que ce dernier est arrivé au summum de son ardeur, de sa vigueur et de son inflammation. La personne en question, en se consumant, n’a point d’autres connaissances que celle du feu et son cœur est sous son emprise totale. Il en est de même pour celui qui est au degré de la véritable certitude, il ne contemple rien d’autre que la Présence Divine [...] »


Texte tiré et traduit du livreDjawahirou-l-Ma’ani
Zaouiya Tidjaniya El Koubra d’Europ

SALATOUL FATIHA

                                                                                        SALATOUL FATIHA

                                                                                           

CONFERENCES SUITE

                                                                                                        HADARA MEDINATOUL HOUDA

                                                                                        

                                                                                                                     CHEIKH MAHY CISSE

                                                                                    

 

Lire la suite

VIDEO SUR BAYE

 

                                                                            CHEIKHAL ISLAM IBRAHIMA ABDOULAHI NIASS

                                                                              

Lire la suite