al-Mawlid


L'avis des savants sur la commémoration de la naissance du Prophète Muhammad [al-Mawlid]

 

Bismillâh ar-Rahman ar-Rahim,

En ces temps ou une poignée de savants Wahhabites-Salafis se mettent à crier à l'innovation (bida'a) quand on parle de célébrer la naissance de notre bien aimé Prophète , il semblait important que la vérité soit rétablie.

Pour comprendre le sujet, il est important de savoir que l'innovation (bida'a), n'est pas un statut juridique en soit et ne signifie donc pas forcement quelque chose à rejeter. L'imam ash-Shafi'î a divisé l'innovation en deux parties, la première étant la "bida'a mahmûda" (approuvée) et la seconde la "bida'a madhnûma" (désapprouvée). Quant au Sheykh an-Nawawî , l'imam dont l'autorité, la grandeur, le rang et l'intelligence dans toutes sortes de sciences islamiques font l'unanimité, il classe l'innovation en cinq catégories. I! l a écrit dans son ouvrage Al-Qawa'id (Al-Kubrâ) :

" L'innovation est divisée en celle qui est obligatoire (wâjiba), interdite (muharrama), recommandée (mandûba), déconseillée (makrûha) ou indifférente (mubâha). La manière de décider est d'examiner l'innovation à la lumière des règles de la Loi (qawâ’id al-sharî’a). Si elle tombe dans le champ des obligations (îjab), elle est donc obligatoire, si elle tombe dans le champs des interdictions, elle est interdite (tahrîm), dans le champs des recommandations, elle devient recommandée, déconseillé si elle concerne ce qui l’est et permise si elle touche aux permissions."

Parmi ces bonnes coutumes que les savants ont encouragé et accepté on peut citer : La construction d'écoles pour l'apprentissage de la Sharî'ah, la commémoration du Mawlîd, la prière de Tarawîh en congrégation, la mise en place d'outils scientifiquesdans les différentes sciences islamiques(règles, fondements, classification des hadiths), les calendriers avec les horaires de prières, les haut-parleurs dans les mosquées pour l'adhan, l'étude approfondie de la langue Arabe, etc ...

Commémorer la naissance du Prophète Muhammad est un acte que la très grande majorité des shouyoukh du monde musulman ont accepté et continuent d'accepter. A la lecture de ces avis de très grands savants musulmans sur la question du Mawlid, chacun pourra peser les dires de sommités de science qui œuvrent depuis des siècles pour l'islam face à une poignée de savants contemporains radicaux qui dénigrent cette commémoration.

Qu'Allâh comble nos pieux savants de Son infinie Miséricorde, les récompense pour leurs efforts et qu'Il (Exalté soit-il) leur pardonne leurs erreurs.

Salut et bénédictions sur Sayyiduna Muhammad , sa famille et ses compagnons.

 

Les grands Savants de L'Islam qui ont autorisé la célébration du Mawlid :

 

- Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî déclare : " Nous avons besoin de nous souvenir de toute chose liée au Messager de Dieu , car il est le modèle par excellence pour tout musulman. Ainsi, il n'y a pas de mal à ce que les musulmans, aux quatre coins de la terre, profitent de cette oc! casion - la naissance du noble Prophète - pour étudier sa Sunnah , sa prédication, ses nobles manières, et pour approfondir leur compréhension de la religion et du Livre de leur Seigneur, pourvu que cela les pousse à multiplier les oeuvres pies et les efforts dans le bien. Nous devons donc comprendre que la célébration de la naissance du plus noble Messager, Muhammad , est une bonne habitude. Il n'y a aucun mal à ce que les musulmans lui accordent des soins et se réunissent à son occasion, à condition que leur célébration reste dans le cadre de ce que Dieu a légiféré et autorisé. " [1]

- L'imam as-Suyuti a écrit tout un chapitre sur la validité du Mawlid ou il dit ceci :
" Il y a une question qui était posée concernant la commémoration du Mawlid du Prophète au mois de Rabi ' Al-Awal : Quelle est la décision légale religieuse à cet égard, c'est bon ou mauvais ? Celui qui le célèbre est-il récompensé ou non ?" La réponse selon moi est comme suit : Pour commémorer le Mawlid qui réunit essentiellement les gens ensemble, récitant les parties du Qour'an, relatant des histoires de la naissance du Prophète et les miracles qui l'ont accompagné, est une des bonnes innovations (bid'a hassana); et celui qui le pratique est récompensé, parce qu'il implique la vénération du statut du Prophète et l'expression de la joie pour ! sa naissance honorable.
"[2]

- L'imam al 'Iraqi (le sheykh des huffad du hadith) a écrit un ouvrage également sur le sujet. [3]

- L'imam as-Sakhawi
dit dans ses fatawi :
" La commémoration du Mawlid a été innovée après les trois premiers siècles. Par la suite, les gens de l'Islam dans les grandes villes des différents pays n'ont pas cessé de commémorer le Mawlid, de donner les différentes sortes d'aumônes durant ses nuits, et de s'appliquer à la lecture de l'histoire de sa noble naissance, et tous les mérites largement répandus rejaillissaient sur eux grâce à ses bénédictions." [4]

- L'imam al-Shihab al-Qastalani
le commentateur du Sahih al-Boukhâri a dit :
" Qu'Allâh ait pitié de celui qui rend les nuits du mois de la naissance du Prophète
en festivités afin de réduire les souffrances de ceux dont les cœurs sont malades ! " [5]

- L'imam Abu al-Khattab ibn Dihya
a écrit tout un mujallad dessus. On y trouve tous ses arguments ainsi que les noms des savants qui fêtaient al-Mawlid à son époque.
[6]

- Sheikh 'Atiyyah Saqr, ancien président du Comité de Fatwa de l'université d'Al-Azhar ash-Sharîf, dit à propos de la commémoration de Mawlid :
" Mon opinion est qu'il n'y a pas de mal à faire cela, notamment à cette époque où les jeunes ont bientôt oublié leur religion et leur gloire, noyés dans les autres célébrations qui dominent tyranniquement les célébrations religieuses. Cette célébration doit consister à méditer sur la vie du Prophète
et à faire des œuvres qui immortalisent le souvenir de la naissance du Prophète, par exemple, en construisant des mosquées ou des instituts, ou toute autre bonne œuvre qui lie celui qui la contemple au Messager de Dieu et à sa vie. " [7]

- Sheykh Ahmad ibn Zayni Dahlan, le Mufti de la Mecque a écrit :
" Célébrer le Mawlid et se rappeler le Prophète est accepté par tous les savants musulmans. " [8]

- L'imam as-Subki a dit :
" Quand nous célébrions l'anniversaire du Prophète
, un grand état de 'uns' (caractère familier) vient à notre cœur et nous sentons quelque chose spécial."

- L'imam Shawkani a dit :
" Il est permis de célébrer l'anniversaire du Prophète. " [9]

- Mullah 'Alî Qari a tenu le même avis dans un livre écrit spécifiquement soutenir la célébration de l'anniversaire du Prophète.
[10]
Dans un autre ouvrage il stipule que le Mawlid est une manière d'honorer et de montrer l'estime que nous avons pour le Prophète .

- L'imam Abu Shama, le sheikh de l'imam an-Nawawi, a dit dans son livre sur des innovations ayant droit : " La meilleure innovation (bida'a hassana) en notre jour est le souvenir de l'anniversaire du Prophète. Ce jour, les gens donnent beaucoup, font beaucoup d'adoration, montrent beaucoup d'amour au Prophète et donnent beaucoup de remerciements à Allâh Tout-puissant pour l'envoi parmi eux de Son Messager, et pour préserver la Sunna et la Shari'a. " [11]

- L'imam as-Sakhawi a dit :
" Le Mawlid a été introduit trois siècles après le Prophète, et toutes les nations Musulmanes l'ont célébré et tout 'Ulama (savant) l'a accepté, en adorant Allâh seul, en donnant des donations et en lisant la Sira du Prophète
. "

- L'Imam Mohammed bin Abu Bakr Abdullâh al-Qaisi al-Dimashqi confirme sa permissivité dans plusieurs de ses ouvrages.
[12]

- Hafiz Ibn Hajar al-Haytami
a dit :
" Comme les Juifs ont célébré le jour de Ashoura en prenant part au jeûne pour remercier Allâh, nous devons aussi célébrer le jour de Mawlid. "

- Ibn Hajar 'al-Asqalani a dit qu'il y a un dalil pour cela, il a fait référence à un hadith sahih où un compagnon demanda au prophète
:
" Pourquoi ya Rassul Allâh jeûnes-tu le lundi ? " Sayyidna Muhammad a répondu : " Car c'est le jour où je suis né ". L'imam Ibn Hajar al-'Asqalani a dit : " Le Prophète lui-même commémorait sa naissance. "

Ibn Hajar a aussi déclaré :
" On remercie Allâh pour la faveur qu'Il a donnée un jour particulier ou pour un grand bienfait, ou pour la prévention d'un désastre. Ce jour est célébré chaque année ensuite. L'action de grâces entraîne les formes diverses d'adoration comme la prosternation, le jeûne, l'aumone et la récitation de Qour'an et quel plus grand bienfait y a t-il que l'apparition de ce Prophète, le Prophète de la Miséricorde, en ce jour de Mawlid ? ".


- Ibn Al-Jawzi
a composé un livre de poésie et de Sira destiné à être lu lors des célébrations du Mawlid.
[13]


- Sheykh Hisham Muhammad Kabbani écrit :
" Célébrer l'anniversaire du Prophète est un acte que tous les Ulamas du monde musulman ont accepté et continuent d'accepter. Cela signifie qu'Allâh l'accepte, car selon le hadith de Ibn Mas'oud rapporté dans le Musnad de l'Imam Ahmad : « Tout ce que la majorité des Musulmans considère jus! te est vrai pour Allâh, et tout ce que la majorité des Musulmans considère faux est faux pour Allâh » ".

- L'imam Shams ud-Din ibn al-Jazri, l'imam des récitateurs, a écrit un livre qu'il a nommé : "Le parfum de l'annonce de l'anniversaire Béni ".


- Sheikh al-Qardawi approuve également la célebration du Mawlid en ces termes :
" Actuellement, célébrer l'anniversaire du Prophète signifie célébrer la naissance de l'Islam. On est censé en une telle occasion rappeler aux gens comment le Prophète a vécu. Je pense que ces célébrations, si elles sont faites de la façon appropriée, serviront un grand but, rapprochant les Musulmans des enseignements d'Islam et de la vie et de la Sounna du Prophète . "[14]

- Sheykh ibnou Taymiyya
a écrit :
" Même si nos prédécesseurs ne le faisaient pas (comprendre : ne célébraient pas le Mawlid) et qu'ils avaient de bonnes raisons, il n'y a rien qui soit contre (cette célébration). " [15]

Il dit également dans son encyclopédie de Fatawa :
" Célébrer et honorer la naissance du Prophète
et en faire un moment exceptionnel, comme le font certains, est une bonne chose en laquelle réside une grande récompense, à cause de la bonne intention d'honorer le Prophète ". [16]

- Al-Hafiz Ismaïl Ibnou Kathir
le célèbre exégète autorise également la célébration du Mawlid et enchante cette fête dans un de ses ouvrages. Il a dit
" La nuit de la naissance du Prophète est une magnifique, noble, bénie et sainte nuit, une nuit de bonheur pour les croyants, pure, radieuse avec des lumières, et des prix inestimables. " [17]

Parmi ceux qui ont approuvé le Mawlid on peut également citer :


Autorisation du Dar el-Ifta d'Egypte, autorisation du CNI (Conseil National Islamique de Côte d'Ivoire), autorisation du ISCC (Islamic Supreme Council of Canada), autorisation du ministère des affaires religieuses des Emirats Arabes Unis,autorisation du Darul-Ifta Darul-Uloom de Karashi au Pakistan, le grand moufti sheykh 'Atiyya Saqr, sheykh Ibrahim ad-Dusuqi, sheykh an-Nabhani, sheykh al-Qahtaniy, sheykh ash-Sharabasi, l'imam ibn Dahiya,sheykh Faysal Mawlawi le célèbre mufti du Liban et vice-président du ha! ut conseil de la fatwa en Europe,sheykh Abdu Allah ibn as-Siddiq al-Ghumari (l'un des plus grand imams du hadith du 20ème siècle),sheykh Muhammad Abdul Muntaqim Sylheti,sheykh 'Abdel Khaliq ash-Sharif,le Mufti Muhammad Rafi Usmani, sheykh Suhaib Webb, sheykh Shah Farid ul-Haqq (vice président de la World Islamic Mission), sheykh Zaïd Shakir, le Mufti 'Abdul Rauf Sakharvi, le Syrien sheykh al-Bouti, sheykh Ahmad Khalil, sheykh Faraz Rabbani, le grand savant du hadith de Médine sheykh Hassan al-Maliki, l'imam Wajihu Din bin 'Ali al-Dayba al-Shaybani al-Zubaidi, ! et bien d'autres encore ...

Notes :


[1] Dans son livre Yas'alûnaka fî ad-Dîn Wal, Volume 1, pages 462-464

[2] Intitulé Husnu al-Maqssad fi 3amali al-Mawlid

[3]
Son livre sur al-Mawlid est intitulé al-Mawridu al-Hani fi Mawlidi an-Nabiyy

[4] Voir Fatawi as-Sakhawi

[5] Dans son livre al-Mwahib Al-Dunniya (1-148)

[6] Son ouvrage est intitulé at-Tanwir fi Mawlidi al-Bachir an-Nadir

[7] Fatwa tiré du site de la mosquée d'Al-Azhar

[8] Dans son livre Al-Sira Al-Nabawiyya wa al-Athar Al-Muhammadiyya, page 51

[9] Dans son livre Al-Badr à -Tali

[10]
Livre ayant pour titre al-Mawrid ar-Rawi fial-Mawlid al-Nabawi

[11]
Dans Alba 'ith' ala inkar Al-bida ' wa Al-hawadith

[12] Dans Jami' al-athar fi Mawlid, al-Nabiy al-Mukhtar, Al lafz al-ra'iq fi Mawlid khayr al-Khala'iq et Mawlid al-Sa'ada fi Mawlid al hadi

[13]
Le livre a pour titre Mawlid Al-'arus et commence par les mots : al-Hamdulillah al-Ladhi abraza min ghurrati 'arusi al-Hadrati subhan Mustanira...

[14]
Source: Mufti Islam Online Fatwa Committee (19/04/2001)

[15]
Dans son ouvrage intitulé Iqtidâ As-Sirâte al-Mustaqîm : Mukhâlafatu Ashâb al-Jahîm

[16] Dans Majma' Fatawi Ibn Taymiyya Vol. 23, page 163

[17]
Dans son ouvrage al-Bidaya wa an-Nihaya, Tome 3 page

Wa Allâhou a'alam.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site